MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Agences
Voir les dossiers Agences
Votre Flux Rss Stratégies Agences
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article

Fullsix cultive la data émotionnelle

Digital

22/05/2017 -

Voilà dix-huit mois que Fullsix est passé dans le giron d'Havas. Six mois après sa nomination à la présidence de l'agence, Jean-Marc Huleux en dit plus sur son nouveau positionnement.

«C'est en passant par le cœur des gens que l’on atteint leur cerveau.»
«C'est en passant par le cœur des gens que l’on atteint leur cerveau.»
© DR

«C'est en passant par le cœur des gens que l’on atteint leur cerveau.»

Un an et demi après son rachat par Havas, qu’est devenue Fullsix France? Le groupe présent au Portugal, en Angleterre, aux États-Unis, en Espagne et en Italie, a été acquis pour 70 millions d’euros à l’automne 2015. Un an et de nombreuses discussions plus tard, c’est Jean-Marc Huleux, un pilier d’Havas, ancien vice-président d’Havas Paris, qui a pris la tête de l’agence française (17 millions d'euros de marge brute). À charge pour lui de la repositionner sur le marché et de développer la vision «data first» impulsée en interne dans tout le groupe Havas, mais avec un élément de différence. «Au cœur de notre idée: l’émotion, annonce Jean-Marc Huleux. Nous nous focalisons sur des données chaudes, c’est-à-dire d’ordre émotionnel.»

Plutôt que de considérer les clients comme des consommateurs, et de parler de «customer journey», Jean-Marc Huleux préfère évoquer le terme de «people journey». C’est dans cette optique, pour travailler cette data, qu’il a débauché le chief data officer de Publicis, Samir Amellal, et lui a confié le poste de directeur général de Fullsix Data, en remplacement de Hélène Gombaud-Saintonge, qui a rejoint Dentsu Aegis Network.

Nouvelle identité graphique

Fullsix Data a été combinée à Fullsix Air, la partie créative, pour former Fullsix Paris, qui vient compléter Fullsix Média et Fullsix Search, spécialisée en SEO, dans l’offre de l’agence. «Pour nous, le digital est un sujet de création. On ne peut pas être performant si on ne parle pas de création. C'est en combinant les datas “émotionnelles” et la dimension créative que l’on peut inventer les outils digitaux adaptés, et c'est en passant par le cœur des gens que l’on atteint leur cerveau.»

Une philosophie qui a conduit à faire venir un pur publicitaire, l'ex-directeur de création de TBWA Paris Jean-François Goize, pour reprendre la création de Fullsix. Le positionnement de l'agence s’incarnera bientôt dans une nouvelle identité graphique, même si son nom ne changera pas. «C’est une marque très forte sur le marché du digital, avec une notoriété incroyable. À ses débuts, elle s’occupait de Voilà, Caramail…» Ce positionnement jouera également un rôle au sein d’Havas Village. Notamment pour combler l’offre «technique» du groupe. Depuis janvier, l'agence a gagné 17 nouveaux clients.

Sur les 180 employés de Fullsix France –30 ans de moyenne d'âge–, peu sont partis, en dehors de quelques membres du board. Côté RH, Jean-Marc Huleux a voulu impliquer de nouveau les équipes. «J’ai nommé sept juniors en charge de projets, qui avaient pour mission de réunir des équipes pour dessiner l’agence de demain.» Organisation, outils de travaux en équipe, voire même décoration des locaux… Pour incarner le changement dans les moindres détails.


Emmanuel Gavard
Information traitée dans Stratégies Magazine n°1906

Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants