MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Médias
Voir les dossiers Médias
Votre Flux Rss Stratégies Médias
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article

La radio en ligne Pandora signe avec deux grosses maisons de disques

Radio

14/09/2016

© AFP

Pandora, la radio en ligne la plus écoutée et qui cherche à gagner du terrain sur les sites de streaming comme Spotify, a annoncé mardi 13 septembre avoir signé des accords avec deux des plus grandes maisons de disques, Universal et Sony Music. Ces accords permettront à la station de radio d'offrir également de la musique à la demande, comme Spotify ou Apple Music. Le streaming (en flux sans téléchargement) est souvent considéré comme un secteur de croissance prometteur dans l'industrie musicale.   

Le New York Post a rapporté plus tôt ce mois-ci que Pandora envisageait de mettre en place un abonnement payant à 5 dollars par mois pour un service de musique à la demande, tenant ainsi de couper l'herbe sous le pied du leader du secteur Spotify dont le service premium, sans publicités, coûte le double.

Stagnation

«En travaillant ensemble nous pouvons redessiner le paysage du marché de la musique en ligne et faire grandir une belle entreprise qui procure une valeur incroyable à l'industrie de la musique pour les décennies à venir», s'est réjoui Tim Westergren, fondateur et directeur général de la radio basée en Californie.   

Pandora s'est présentée à ses débuts comme une station de radio, ce qui l'a rendue populaire auprès des auditeurs ou des restaurants, par exemple, à la recherche d'une sélection automatique de musique.

Le site revendique 78 millions d'utilisateurs actifs, un nombre impressionnant mais qui stagne comparé à des concurrents en pleine croissance. Le site de musique à la demande Spotify, basé en Suède, a dépassé 100 millions d'utilisateurs, dont 30 millions pour son service payant.


Alain Delcayre avec l'AFP
Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants