MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Médias
Voir les dossiers Médias
Votre Flux Rss Stratégies Médias
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article

3 millions d'euros d’amende pour C8

Télévision

26/07/2017 -

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a condamné C8 à 3 millions d’euros d’amende suite au dérapage homophobe de son animateur Cyril Hanouna. La chaîne du groupe Canal+ a fait appel de cette décision.

Près de 47 000 plaintes, cela faisait beaucoup pour le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Ce mercredi 26 juillet, l’instance de régulation a condamné C8 à une «sanction pécunière» de 3 millions d’euros, suite à une séquence homophobe tenue par Cyril Hanouna, le 18 mai dernier. Des personnes, principalement des homosexuels, répondaient à une fausse petite annonce sans avoir été informées que leurs propos, tenus avec l’animateur, étaient diffusés en direct à l’antenne, alors qu’ils pensaient être dans le cadre d’une conversation privée.

«Le CSA a estimé qu’en diffusant cette séquence, la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations», indique le régulateur qui rappelle que depuis 2015, il a traité près de seize dossiers et a répondu aux plaignants qu’il n’y avait pas eu de manquement pour quatre séquences, «prenant notamment en compte le caractère qui se voulait humoristique de l’émission».

«Un caractère disproportionné»

L’instance de régulation, qui a déjà prononcé trois mises en garde et deux mises en demeure à l’encontre de la chaîne du groupe Canal+, ne rigole plus, donc, et tape du poing sur la table avec cette sanction qui a un précédent… lointain : en 1992, TF1 avait écopé d’une amende de 30 millions de francs (soit 4,6 millions d’euros) pour non-respect de ses quotas de diffusion. En juin dernier, le CSA avait interdit C8 de publicité pendant trois semaines lors des diffusions de l’émission de Cyril Hanouna, Touche pas à mon Poste. Un manque à gagner estimé entre 3 et 5 millions d’euros.

De son côté, C8 indique avoir «pris connaissance» de cette sanction «prononcée par Olivier Schrameck, président du CSA». La chaîne clame que cette nouvelle sanction «frappe, comme les deux précédentes prononcées il y a à peine plus d’un mois, par son caractère disproportionné». C8, qui évoque un «acharnement», indique avoir «présenté au CSA de nombreuses séquences problématiques sur d’autres télévisions ou radios qui n’ont provoqué aucune réaction de sa part». Un argument que Les Guignols, le programme humoristique de Canal+, a déjà mis en scène. «Les recours seront bien entendu lancés», conclu le communiqué de la chaîne.

 


Bruno Fraioli
Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants